• Exposition

    jusqu'au 15 juillet 2018

    Enfers et Fantômes d'Asie

    Musée du Quai Branly - Jacques Chirac Paris.

    Thaïlande

    Enfers et Fantômes d'Asie. Thaïlande

    01

    Enfers et Fantômes d'Asie. Thaïlande

    Dans le bouddhisme, renaître sous la forme d'un damné famélique (Phi prêt) est la dernière et la plus misérable des formes de la réincarnation.

    Yama, le juge des enfers a condamné ces créatures difformes à souffrir de la faim en conséquence de leurs mauvaises actions passées.

    Selon la croyance populaire, l'âme d'un défunt peut aussi se changer en Phi prêt si le rituel funéraire et les offrandes de nourriture ne sont pas respectés.

    Le traité des Trois Mondes décrit le corps mutilé de ces créatures à la bouche "petite comme le chat d'une aiguille" qui les empêche de se nourrir. Elle n'absorbe d'ailleurs que la fumée qui se dégage des aliments et apprécient surtout les plats fumants cuits à la vapeur.

    Comme les Phi prêt résident dans le premier enfer, juste en dessous du monde des humains, ils errent parfois dans le monde des humains.

    Enfers et Fantômes d'Asie. Thaïlande

    02

    Mannequin de Phi Pop

    Enfers et Fantômes d'Asie. Thaïlande

    03

    Enfers et Fantômes d'Asie. Thaïlande

    Enfers et Fantômes d'Asie. Thaïlande

    04

    Photos : 15 avril 2018.

     

     

    Partager via Gmail

    11 commentaires
  • Exposition

    jusqu'au 15 juillet 2018

    Enfers et Fantômes d'Asie

    Musée du Quai Branly - Jacques Chirac Paris.

    *-*-*

    Dans la cosmologie chinoise, le monde humain reflète le monde céleste divin et son administration impériale. Selon le même principe d'analogie, les enfers souterrains reproduisent le même système judiciaire médiéval.

    Les dix enfers des textes bouddhiques s'organisent en cours pénales, présidés par des rois-juges assistés de clercs et de démons tortionnaires.

    Cette image bureaucratique de l'au-delà s'est diffusée de la Chine à l'ensemble de l'Asie orientale et au Vietnam

    Exposition

    01

    Sangdi wang

    Roi du troisième enfer

    1517 - Chine

    Les rois juges des enfers sont vêtus à la manière des magistrats de l'époque médiévale. Ils président des cours de justice où comparaissent les morts selon la nature des délis qu'ils ont commis durant leur existence.

    Exposition

     

    Exposition Enfers et fantômes d'Asie

     02

    Exposition

    03

    Juge des enfers

    XVIIe siècle - Japon

     

    Démons et créatures infernales (Japon)

    Le bouddhisme naît en Inde au VIe siècle avant notre ère, arrive en Chine au 1er siècle puis se diffuse au Japon, via la Corée, à partir du VIe siècle. Il a coexisté avec le shinto - religion locale basée sur le culte des esprits et de la nature (Kami)- en se concentrant sur les croyances relatives à la mort et les rituels funéraires. L'école bouddhique de la terre pure, également influente en Chine, accorde une grande importance aux enfers et aux paradis, à travers le culte messianique du bouddha de la compassion Amida et de ses assesseurs, sauvant les fidèles des affres pour les conduire vers la terre pure (paradis).

    L'iconographie du démon des enfers (Oni) vêtu d'un pagne en peau de tigre et armé d'un gourdin, s'inspire au départ des peintures chinoises des enfers. Elle est reprise par la suite pour incarner différents types de créatures menaçantes de la culture populaire. L'image du oni est même parfois détournée sur un mode humoristique ou "mignon" (Kawai).

    Exposition

    04

    Exposition

    05

    Supplices des enfers

    Dessins préparatoires pour les peintures du Temple Shöju Raigô à Otsu.

    Vers 1820 - Japon

    Le monde est impermanent pour le bouddhisme. Toute existence est provisoire, pour les dieux autant que pour les hommes, les animaux ou les damnés. Les enfers consistent en un purgatoire où les défunts expient leurs fautes sous la torture pour un temps donné, avant de rejoindre le cycle des réincarnations.

    En Asie orientale et du Sud-Est, les supplices infernaux se retrouvent dans les temples et les peintures, alors que ces sujets n'ont pas été représentés en Inde, pays d'origine du bouddhisme.La vision des enfers est pédagogique et libératrice. Elle enseigne la loi du karma selon laquelle la condition de chaque être, dans cette vie et les suivantes, résulte de ses actes passés.

    Les textes considèrent six voies de réincarnation associés aux étages du monde :

    1. dieux et êtres célestes (paradis)

    2. humains (terre)

    3. animaux (terre)

    4. démons (enfers)

    5. fantômes affamés (enfers)

    6. damnés (enfers) 

    Exposition

    06

    Tête de démon (asura)

    Fin du XIIe ou début du XIIIe siècle.

    Cambodge

    Exposition

    07

    Femme damnée

    masque de théâtre nô

     

    Les tribunaux (Chine)

    Les concepts bouddhiques du karma (somme des actes intentionnels) et de samsara (cycles des réincarnations) constitue un système de justice. Les fonctionnaires des enfers notent les actions des vivants sur des registres en vue de leur jugement; Les démons se chargent des tortures.

    Les voleurs et les tricheurs sont brûlés, les dépravés frits dans des chaudrons d'huile, les ingrats découpés et les médisants ont la langue tranchée. D'autres sont forcés de grimper sur un arbre à épines ou des montagne de couteaux.

    Les offrandes et les billets brûlés lors des cérémonies funéraires accompagnent le voyage du défunt et permettent, en quelque sorte, de "corrompre" les magistrats  infernaux pour alléger les sentences.

    D'après la légende, une vieille femme appelée Meng Po fait boire une potion d'oubli aux âmes ayant purgé leur peine, avant qu'elles ne quittent les enfers pour se réincarner.

    Exposition

    08

    Arbre à épines.

     

    Les Trois Mondes

    Le sens commun associe les Trois Mondes aux enfers, à la terre et aux paradis, soutenus par le mont Meru, l'axe universel.

    D'un point de vue plus conceptuel, ces trois niveau correspondent au monde du désir, comprenant les enfers et la terre, au monde intermédiaire, composé des premiers étages du paradis, et, enfin, au monde sans forme qui commence aux dernières strates célestes pour aboutir au but ultime de la libération du cycle des renaissance (nirvana)

    Seul le monde sans formes et la connaissance qui conduit au nirvana sont permanents. Les strates inférieures restent illusoires et soumises à un processus de destruction/récréation.

    Exposition Enfers et fantômes d'Asie

     09

    Les enfers en Asie du Sud-Est

    Thaïlande, Myamnar, Laos, Cambodge

    Le bouddhisme "ancien" (Theravada) est la religion majoritaire en Thaïlande, au Myamnar, au Laos et au Cambodge.

    Son imagerie des enfers s'inspire du traité des Trois Mondes, des récits des vies antérieures du Bouddha (jataka) ou d'autres textes extra-canonique, comme l'histoire du moine Phra Malaï. Les peintures des mondes infernaux décrivent les tortures pour enseigner la loi de rétribution des actes (Karma).

    La cosmologie donne à voir la réincarnation des êtres dans les différents niveaux du monde, en fonction des leurs actes passés. Elle sert de support de méditation pour guider les fidèles vers la libération.

     

    Fantômes errants et vengeurs

    Le bouddhisme a certainement contribué à l'imaginaire des fantômes en supposant une attente entre la mort et la réincarnation.

    Cependant, la représentation des revenants s'est surtout développée dans l'art populaire et profane. Les histoires d'épouvantes les plus célèbres, comme celle d'Oiwa au Japon ou de Nang Nak en Thaïlande proviennent de la tradition orale et de la littérature avant d'avoir été adaptées au théâtre puis au cinéma.

    La manifestation d'un défunt parmi les vivants se produit souvent à la suite d'une mort anormale ou violente, et de rites funéraires non respectés. Animé par la rancœur, le fantôme erre entre deux mondes. Il vient nous hanter pour demander la réparation d'une faute ou accomplir un destin interrompu prématurément.

    Exposition Enfers et fantômes d'Asie

     10

    Exposition Enfers et fantômes d'Asie

    11

    Katsushika Hokusai

    1760 - 1849

    Le fantôme d'Okiku

    Accusée à tord d'avoir cassé une précieuse assiette, la servante Okiku est ligottée puis jetée dans un puits. Toutes les nuits, son esprit revient compter les assiettes pour hanter le maître de maison responsable de cette injustice.

    Hokusai résume l'histoire en faisant sortir Okiku avec un corps formé d'assiettes. 

    *-*-*

    Photos : 15 avril 2018

    Texte / sources Musée du Quai Branly

     

     

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Exposition Andre DERAIN 

    Centre Georges Pompidou
    Du 4 octobre 2017 au 29 janvier 2018
    Place Georges-Pompidou, 75004 Paris

     

    Exposition DERAIN,

    01

    Exposition DERAIN,

    02

    Exposition DERAIN,

    03

    République Fraçaise.

    Liberté, égalité, fraternité.

    Vers  1903 - 1905

     

    Exposition DERAIN,

    04

    L'enterrement

    vers 1899

     

    Exposition DERAIN,

    05

    La Seine au PECQ

    1904

     

    Exposition DERAIN,

    06

    Le Séchage des voiles

    (Bateaux de pêche)

    1905

     

    Exposition DERAIN,

    07

    HENRI MATISSE

    1905

     

    Exposition DERAIN,

    08

    Le Pont de Londres

    Hiver 1906 - 1907

     

    Exposition DERAIN,

    09

    Le Quai Victoria

    (Pont de Charing Cross, dit aussi Pont de Westminster)

    1906 - 1907

     

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  •   

    Exposition

    du 7 mars au 20 mai 2018

    __________

    La Photographie française existe...

    je l'ai rencontrée

    __________

    Maison Européenne de

    LA PHOTOGRAPHIE

    Ville de Paris.

    Vous pouvez cliquer sur les photos

    pour les voir en grand format

     

    Exposition La Photographie française existe...

     

    Exposition La Photographie française existe...

    Raymond DEPARDON

    "Correspondance new-yorkaise" , 2017

    __________

    Exposition La Photographie française existe...

    PIERRE ET GILLES

    Les Amants de Paris, 2018

     __________

    Exposition La Photographie française existe...

    Hervé GUIBERT

    Autoportrait, vers 1976

    __________

    Exposition La Photographie française existe...

    Christine SPENGLER

    Le bombardement de Phnom Penh, Cambodge

    février 1975

     __________

    Exposition La Photographie française existe...

     Sebastiao SALGADO

    Immigrés expulsés d'un foyer, Garges-les-Gonesses

    France, 1979

    __________

    Exposition La Photographie française existe...

    Sebastiao SALGADO

    Travailleurs immigrés, Notre-Dame de Paris,

    France, 1973

     __________

    Exposition La Photographie française existe...

    Sebastiao SALDAGO

    Travail sur une tête de puits de pétrole.

    Gisement de pétrole du Grand Burhan, Koweit, 1991

    __________

    Exposition La Photographie française existe...

    Sebastiao SALDAGO

    Recyclage des ordures pour l'alimentation,

    Fortaleza, Brésil, 1983

    __________

    Exposition La Photographie française existe...

    Sebastiao SALDAGO

    Ouvriers du gisement de pétrole se lavant dans un

    réservoir d'eau artificiel. Grand Burhan, Koweit, 1991

     __________

    Exposition La Photographie française existe...

    Sebastiao SALDAGO

    Gisement de pétrole du Grand Burhnan, Koweit, 1991

     __________

    Exposition La Photographie française existe...

    Sophie Ristellhueber

    Exposition La Photographie française existe...

      

    Photos :  Dimanche 18 mars 2018.

    _____________________

    En savoir plus sur la

    Maison de la Photographie  /  CLIQUER ICI.

     

     http://le-billet-de-michel.eklablog.com

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  •  

    Exposition Photos

    Afrique - David Goldblatt

    Centre Pompidou

    *-*-*

    21 février 2018 - 13 mai 2018

    de 11h à 21h

    Galerie 4 - Centre Pompidou, Paris

    Le Centre Pompidou consacre pour la toute première fois une rétrospective à l’œuvre de David Goldblatt, figure clé de la scène photographique sud-africaine et artiste phare du documentaire engagé. À travers ses photographies, Goldblatt raconte l’histoire de son pays natal, sa géographie et ses habitants. L’artiste entretient dans son œuvre une tension singulière entre les sujets, le territoire, le politique et la représentation. L’exposition retrace son parcours à travers un choix de séries majeures et dévoile aussi des ensembles plus méconnus, comme ses premières photographies prises dans les townships de Johannesbourg. La série On the Mines, devenue aujourd’hui une œuvre emblématique de l’histoire de la photographie documentaire, est présentée avec des tirages de travail. L’exposition montre enfin une partie de la série Particulars appartenant à la collection du Centre Pompidou, ou encore le travail plus récent de l’artiste à travers la série Intersections. Toutes ces séries reviennent avec acuité sur la complexité des relations sociales sous l’apartheid.

    Commissaire : Mnam/Cci, K. Ziebinska-Lewandowska

     

    Né en 1930, David Goldblatt parcourt inlassablement l’Afrique du Sud, depuis presque trois quarts de siècle. À travers ses photographies, il raconte l’histoire de son pays natal, sa géographie et ses habitants. Il examine ainsi scrupuleusement l’histoire complexe de ce pays, lui qui fut témoin de la mise en place de l’apartheid, de son développement, puis de sa chute. Lauréat du Hasselblad Award (2006) et du prix Henri Cartier-Bresson (2009), David Goldblatt est aujourd’hui considéré comme l’un des photographes majeurs du 20e siècle, mais pour bien d’autres raisons qu’une simple fidélité ...

    Exposition Photos.Afrique_David Goldblatt

    01

    Exposition Photos.Afrique_David Goldblatt

     

    Exposition Photos.Afrique_David Goldblatt

    02

    Exposition Photos.Afrique_David Goldblatt

     

    Exposition Photos.Afrique_David Goldblatt

    03

    Exposition Photos.Afrique_David Goldblatt

     

    Exposition Photos.Afrique_David Goldblatt

    04

    Exposition Photos.Afrique_David Goldblatt

     

    05

     

    Exposition Photos.Afrique_David Goldblatt

    06

    Exposition Photos.Afrique_David Goldblatt

     

    Exposition Photos.Afrique_David Goldblatt

    07

    Exposition Photos.Afrique_David Goldblatt

     

    Exposition Photos.Afrique_David Goldblatt

     

    08

    Exposition Photos.Afrique_David Goldblatt

     

     

     

    http://le-billet-de-michel.eklablog.com

     

     

     

    Partager via Gmail

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique