• L'enfant délaissé

    L'enfant délaissé !

    Depuis un moment, sur la plage de Jomtien en Thaïlande, j’observe une femme. Elle se baigne toute habillée, comme un certain nombre de Thaïlandaise. Elle joue avec une petite fille entourée d'une bouée. Avec sa robe "panthère", coiffé d’un chapeau de Cow-boy, cette dame ne doit pas travailler à la sacristie de Notre Dame de la Rédemption !...

    Peu après, elles sortent toutes les deux de l’eau. Un petit garçon, sort également de la mer, à la suite de madame et la petite fille. Je ne l’avais pas remarqué. Intrigué par ce gamin les suivant à quelques pas, je prolonge mon observation. Il remonte vers les chaises longues, et s’arrête dans l’allée comme s’il ne savait que faire. Ses mains retiennent une bouée, un peu grande pour lui. Il est là, regarde droit devant lui, la petite fille dorlotée par la « maman » qui lui frictionne le dos et l’enveloppe d’une large serviette.

    Le garçon attend toujours sans bouger. Il tremble de tous ses membres, claque des dents. Il est vrai qu’en se baignant, habillé d’un jean et d’un tee-shirt, avec le vent du nord très frais qui souffle depuis plusieurs jours, une fois sur la plage, ce gamin est forcément gelé !....

    On voudrait qu’il attrape la crève que l’on ne s’y prendrait pas autrement. C’est particulièrement insensé. Quel comportement invraisemblable !... A moins que ce gamin n’ait rien à voir avec cette dame. Mais alors, que fait-il là ?

    Tout en me posant ces questions, j’ai de la compassion pour cet enfant, que je ne quitte toujours pas des yeux, et, bien sur, je me demande ce que je pourrais faire ! Cette dame aurait-elle lu dans mes pensées, elle se lève, attrape un bras du garçon sans ménagement et le jette (l’image n’est pas trop forte !) sur une chaise longue. Il tombe dans celle-ci, toujours en tenant sa bouée, et continue de trembler.

    La « maman » étale un paréo sur le sable et installe la petite fille devant un grand nombre de jouets.

    Face à cette femme, un gros Farang européen termine sa quatrième bière. Il est avachi dans sa chaise, le ventre généreux, interpelle le plagiste pour lui apporter une nouvelle bière. Pour l’enfant transi, à côté de lui, aucun geste, rien….Il ne le voit pas !

    Même pas un regard quand le garçon retire la bouée et se dirige vers les jouets. Rappel à l’ordre immédiat de la dame : « Laisse les jeux à ta sœur, retourne t’asseoir ! »

    Et bien voila, ce sont donc bien le frère, cinq ou six ans – et la sœur, deux ou trois ans.

    Sans se faire prier, l’enfant retourne sur sa chaise, le regard fixe alors que les tremblements recommencent. Si vous avez eu très froid une seule fois, souvenez-vous combien il est difficile, alors que tous les muscles se contractent, de ne pas trembler, et de ne pas claquer des dents si le froid perdure….

    Le garçon reste immobile, assis en plein vent, les habits mouillés. C’est pitoyable !... J’ai très envie d’aller lui déposer ma serviette de bain sur les épaules…..Mais la Thaïlandaise et son Farang ne me laisse pas le temps de réagir. Ils plient bagage.


    Le petit garçon partira, toujours mouillé, toujours tremblant, marchant lentement à la suite du couple qui prend le plus grand soin de …. la fillette.

    Quelle tristesse, quel quotidien pour cet enfant ?.....


    Car la maman, c’est évident, est gogo girl dans un bar et la vie de ses enfants, en tout cas, du garçon, ne doit pas être … facile.

     Vendredi 16 janvier 2009

     

    L'enfant délaissé

     Thaïlande - Aujourd'hui 2

     

     

     

     

     

     

    « Place de la République PARIS.Canal Saint Martin Paris en vidange.. »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    14
    Jean-Marc
    Mardi 19 Janvier 2016 à 11:55

    Cette "maman", qui en l'occurrence usurpe ce titre, avait-elle gardé un meilleur souvenir de sa "relation" avec le père de la petite fille que de celle qu'elle avait eue avec le père du petit garçon? Ce qui, de toute évidence ne justifie en rien un tel comportement qui aura probablement des conséquences sur toute la vie de cette petite victime.

     

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 08:08

        Hélas, la vie n'est pas toujours facile... Que ce soit ici ou ailleurs. Ton commentaire est très juste Jean-Marc.

        Merci

    13
    Lundi 11 Janvier 2016 à 11:19

    Belle description d'une scène révoltante pour toute personne douée de compassion...
    Bonne journée Michel

      • Mardi 12 Janvier 2016 à 19:54

        Merci Didier.

        Je suis observateur et parfois (trop) curieux.

    12
    LIBELLULE (43)°
    Lundi 11 Janvier 2016 à 09:52

    J'ai dévoré ce écrit,

    Je frissonne , cette gogo girl est bien décrite

    cet étrange être imbibé de bienre

    j'imagine la situation michel

                                                     GHISLAINE BASTIDEsarcastic

      • Mardi 12 Janvier 2016 à 19:50

        J'en ai d'autres en stock...

        Vais-je encore vous faire frissonner ?...

        That is the queston !

    11
    Lundi 11 Janvier 2016 à 09:30

    Pour nuancer le propos de JPSIAM, je dirai plutôt que cette monstruosité se retrouve partout, même dans notre pays. Si nous avons des lois pour la protection de l'enfance, c'est justement parce qu’il y a des dérives.

    Devrons nous un jour interdire les congélateurs domestiques ?

     

      • Mardi 12 Janvier 2016 à 19:49

        Tu as raison...pour la dérive et les monstruosités subit parfois par les enfants.

        Je reste plus dubitatif pour les congélateurs... plutôt un autocollant Interdit au moins de 10 ans...

    10
    Lundi 11 Janvier 2016 à 07:44

    pas besoin d'aller en Thaïlande pour voir ceci, pauvre petit enfant ignoré

    une petite anecdote bien française " je connaissais une dame et sa fille inséparable la petite fille de l'age de ma fille heureuse pour moi fille unique, moi j'avais après mes deux filles un petit garçon mes trois enfants étaient toujours en ma compagnie mais cette dame et sa fille unique, un jour la rentré a l'école maternelle de mon fils ,mes filles  et la fille de cette dame au primaire, et je vois arriver cette dame avec un garçon de l'âge de mon fils rentré comme lui a la maternelle, mon amie et moi nous sommes regardées en se disant mais elle a un fils ???et j'avoue les avoir toujours croisées elles deux jamais sans le garçon et aucun geste maternelle vers ce petit garçon je crois même que je n'ai jamais connu son prénom" nous avons déménagé peu de temps après, donc pas vu le désespoir de ce petit garçon ignoré,

    je te souhaite une bonne journée nous sous la pluie

    lyly

      • Mardi 12 Janvier 2016 à 19:45

        Ces histoires restent en mémoire très longtemps...

        Bonne soirée.

        Michel

    9
    JPSIAM
    Lundi 11 Janvier 2016 à 01:42

    C est l envers du decor de la Thailande  idyllique, le pays du sois disant sourire et de l hypocrite < wai >. La Thailande est toujours un pays en voie de developpement.

      • Mardi 12 Janvier 2016 à 19:44

        J'ai le chic pour repérer des situations difficiles ou compliquées...

        On voit les choses différemment lorsque l'on fait de long séjours.

         

    8
    Lundi 11 Janvier 2016 à 00:52

    c'est terrible :(

    pauvre petit garçon :(

    qu'a t-il fait pour mériter un tel deshamour de sa mère ??... frown

      • Mardi 12 Janvier 2016 à 19:42

        La vie n'est pas toujours facile...

        Merci pour ta visite.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :