• Paris. After squat au 59 rue de Rivoli.

     After Squat  59 rue de Rivoli. Paris 1er Arrondissement.

    Au 59 rue de rivoli, entre deux magasins branchés, une grande façade bariolée attire le regard des piétons. Ce lieu de création et d’exposition est un squat d’artistes, dans l’esprit berlinois, ouvert gratuitement au public six jours par semaine. Visite guidée dans ce temple de l’art alternatif.

    À l’origine du projet, trois amis, Kalex, Gaspard et Bruno. Nous sommes en 1999 et le “KGB” décide d’investir un immeuble laissé à l’abandon par l’Etat et le Crédit Lyonnais. Très vite, une dizaine d’artistes venus leur prêter main forte installent leurs ateliers et organisent des expositions, accessibles à tous. Le lieu attire les foules : avec 40000 visiteurs par an, il est le troisième centre d’art contemporain de la capitale. Après le rachat de l’immeuble par la mairie de Paris, et trois ans de travaux (une hérésie pour les puristes), les ateliers du collectif « 59 Rivoli » peuvent enfin rouvrir leurs portes.

    Sources :  Afetrsquat


    Rencontrez les artistes de "l'after-squat" 59... par mairiedeparis


    Paris. 59 rue de Rivoli.

    Informations pratiques
    59, rue de Rivoli – 75001
    Ouvert tous les jours de 13h à 20h (sauf lundi)
    Concerts les samedis et dimanches, à 18h.

    Paris. 59 rue de Rivoli.

    Paris. 59 rue de Rivoli.

    Paris. 59 rue de Rivoli.

    Visite guidée ICI

     

     

    « Paris. Horloge du Palais de la Cité Cambodge 1993. Banteay Kdei. »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    6
    Mardi 3 Février 2015 à 14:55

    Je tiens à vous remercier, car j'ai puisé une ou deux infos concernant la galerie 59 pour le billet que j'ai fait sur mon blog (Périblog - photographie de rue) cool

    5
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 09:50

    @_Tous  /  J'ai loupé une marche....  Pas de réponse dans les temps !   Merci à tous pour vos commentaires.

    4
    Jean-Marc
    Vendredi 29 Août 2014 à 19:29

    C'est quand même mieux que si cet immeuble abondonné par le Crédit Lyonnais avait servi de refuge à B. Tapie après qu'il eût été contraint (si l'avait été) de quitter son modeste hôtel particulier de la rue des Saints Pères!

    3
    Mercredi 20 Août 2014 à 17:42

    enfin on se met à aimer le KGB

    2
    mireille du sablon
    Mercredi 20 Août 2014 à 11:44

    ....je trouve ça génial!

    Bises de Mireille du Sablon

    1
    Mercredi 20 Août 2014 à 11:40

    Au moins ça met de la couleur à ces façades !
    Merci Michel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :